Categories

Accueil du site > Biographies > Savants contemporains > L’imâm Ahmad Ibn Mohammad Shâkir

L’imâm Ahmad Ibn Mohammad Shâkir

vendredi 29 avril 2005, par sounna

Décédé en l’an 1377 de l’Hégire

Il était, Ahmad Ibn Mohammed Shâkir Ibn Ahmad Ibn Abdil-Qâdir. Sa filiation remonte à Al-Husayn Ibn Alî, qu’Allah soit satisfait d’eux. Il est né et est décédé au Caire en Egypte.

Son père, le sheikh Mohammed Shâkir, était l’un des hommes chargé de rendre des jugements (qadaa) et avis juridiques (fataawa). Il exerça le poste de Juge suprême du Soudan en l’an 1900. Pendant qu’il vivait là-bas, il inscrivit son fils à l’école Ghawrdoon. Puis en l’an 1904, Ahmad s’inscrivit à l’institut d’Alexandrie (en Egypte) puis rejoignit l’université d’Al-Azhar, y atteignant le niveau de savant en l’an 1917.

Il exerça dans quelques postes judiciaires. Puis il fut nommé juge et à la tête de la plus haute cour religieuse, position qu’il occupa jusqu’en l’an 1951, date à laquelle il eut sa retraite avec une pension.

Il éprouvait un tel amour pour la science du Hadeeth, qu’il s’investit dans la lecture de ces livres (de collections de hadith) depuis l’an 1909, sous la direction et instruction de son père. Il obtint des « ijaazah » (certificats) dans le domaine du hadith, par Abdullah Ibn Idees As-Sanoosee, le savant et Muhaddith du Maroc, et par Ahmad Ibn ash-Shams Ash-Shanqîtî. Il a également pris sa science du Cheikh Taahir Al-Jazaa’irî Al-Atharî et autres savants spécialisés dans la science des hadiths prophétiques.

Le cheikh Ahmad entreprit de travailler sur un certain nombre des livres sur la Sunnah. Parmi lesquels, il y avait le Musnad de l’Imaam Ahmad, il qu’il étudia et il traita presque le tiers, mais ne le termina pas. De plus il travailla sur le Sunan d’At-Tirmidhi, dont deux volumes furent imprimés. Egalement il travailla sur le Saheeh Ibn Hibbaab, dont le premier volume fut imprimé et y écrivit une précieuse introduction. Il a également édité le livre Ar-Risaalah de l’Imaam Ash-Shaafi’i. La méthodologie qu’il employa en vérifiant et examinant ce livre est considérée comme un exemple à suivre. Il écrivit aussi une explication du livre « ikhtisaar ‘Uloom Al-Hadeeth » d’Ibn Kathir qui est le présent livre. Il participa également à la vérification et au contrôle (tahqeeq) d’un certains nombre de livres tels que le Sharh Sunan Abu Dawoud, Kitaab Jamaa’ul-‘ilm de Ash-shaafi’i, Al-muhalla de Ibn Hazm, Tafseer at-Tabari et d’autres. Il écrivit une excellente explication de Alfiyyah de l’imam Suyouti dans le domaine des hadiths.

Son frère, Mahmoud a dit : « quant au plus important livre qu’il écrivit, ce fut « Nidhaam at-talaaq » qui montre son Ijtihaad et son absence de fanatisme envers un madhab particulier. Il a mis en évidence dans ce livre les « règles et règlements du divorce » tirés du Coran et de l’explication de la Sunnah concernant le divorce. Lors de sa parution, ce livre fut l’objet d’un énorme contentement parmi les savants.

Le cheikh décéda en Egypte en l’an 1958 de l’ère grégorienne (1377 de l’Hégire). Pour plus d’information sur sa vie, on peut trouver sa biographie dans Al-A’alam (1/253) et Mu’jam-ul-Mu’allifeen (13/368).

Information

Auteur : Dr. Badee’ Al-Lahâm

Source : son édition du livre « Al-Ba’ith-ul-Hatheeth »

Produit par : Al-ibaanah.com

Traduit par l’équipe de Sounna.com